2021.9.1 BE/FR

SEAT investit dans son avenir.

SEAT va investir 5 milliards d’euros entre 2020 et 2025. Cet investissement sera consacré aux nouveaux projets de R&D portant sur le développement des véhicules au Centre technique de SEAT, plus spécifiquement l’électrification de la gamme, mais aussi aux équipements et installations des usines de Martorell, Barcelone et Componentes. Avec cet investissement, SEAT se prépare à mettre au point de nouveaux modèles et à entamer de nouveaux projets afin de garantir l’emploi et de dynamiser l’avenir de l’entreprise.

Selon Carsten Isensee, président de SEAT, « ce plan d’investissement illustre notre volonté de nous tourner vers le futur avec détermination et optimisme, ce qui nous permettra d’être une entreprise plus forte, plus innovante et plus durable. Notre volonté est que l’usine de Martorell produise des modèles électriques dès 2025, quand le marché du véhicule électrique se sera développé. »

« Notre ambition est d’être le moteur de la transformation du secteur automobile en Espagne. Afin de garantir l’avenir de l’industrie automobile dans ce pays, nous avons besoin de la collaboration des administrations centrale, régionale et locale. Nous ne pouvons pas y parvenir seuls. Le plan présenté par le gouvernement espagnol est un pas dans la bonne direction afin de poursuivre le développement du secteur automobile », poursuit le président de SEAT.

Une entreprise, deux marques

Wayne Griffiths, vice-président des ventes et du marketing chez SEAT et CEO de CUPRA, s’est exprimé à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue à la CASA SEAT, récemment inaugurée, afin de présenter la stratégie future de l’entreprise : « SEAT et CUPRA sont essentiels au développement de l’entreprise. Chaque marque possède un rôle défini, sa propre personnalité et son propre caractère, et elles s’adressent à des profils de clients différents. Les deux marques se complètent ainsi parfaitement et ne peuvent se substituer l’une à l’autre. SEAT est la porte d’accès au Groupe Volkswagen : nous pouvons compter sur la clientèle la plus jeune – en moyenne 10 ans de moins – et de nombreux primo-acheteurs. CUPRA vise pour sa part un nouveau segment de marché, qui se situe entre le marché grand public et le marché premium traditionnel. Nous sommes convaincus qu’il existe un important potentiel de croissance parmi la clientèle à la recherche de l’exclusivité de CUPRA. »

Selon Carsten Isensee, « SEAT est, et le sera encore plus dans le futur, une entreprise comptant en son sein deux marques clairement définies : SEAT et CUPRA. SEAT et CUPRA sont les deux faces d’une même pièce de monnaie. Avec son volume, SEAT offre à CUPRA la base de la croissance en matière de production, de recherche et développement, et de ressources humaines. De son côté, CUPRA permet à SEAT de déplacer son centre de gravité vers des voitures générant plus d’émotion et caractérisées par un positionnement en gamme supérieur. Les syndicats et la direction de l’entreprise partagent une vision commune et nous travaillons main dans la main au futur de l’entreprise et de ses marques. »

La capacité d’investissement des deux marques se situe au niveau de la structure de SEAT et de ses actifs, avec plus de 15 000 travailleurs et trois sites de production : SEAT Martorell, SEAT Barcelona et SEAT Componentes. Le siège de l’entreprise ainsi que le potentiel créatif et technologique du Centre technique et du Centre de design sont également réunis à Martorell au sein de la structure de SEAT. Et non loin de là, à Barcelone, sont implantés la CASA SEAT et SEAT:CODE, le centre de développement de logiciels de SEAT.

L’entreprise a annoncé que SEAT:CODE disposera de nouveaux bureaux au cœur de Barcelone, sur la Rambla. Une équipe constituée de plus de 150 développeurs s’y attèlera à mener la transformation numérique de l’entreprise, concevoir des produits et solutions numériques pour stimuler le développement de SEAT et CUPRA, mais aussi à développer des solutions numériques pour le Groupe Volkswagen. SEAT a déjà engagé 20 nouveaux spécialistes qui ont rejoint SEAT:CODE. Et dans les mois à venir, 100 nouveaux collaborateurs seront recrutés.

Un nouvel élan pour CUPRA grâce à la nouvelle el-Born

Depuis la naissance de CUPRA en février 2018, la marque a connu une croissance exponentielle, dépassant toutes les attentes. Après l’ouverture du Garage CUPRA et la présentation des CUPRA Leon et CUPRA Formentor, dont les précommandes viennent d’être ouvertes, l’entreprise a décidé que le concept car el-Born sera lancé sous la bannière CUPRA.

L’entreprise lancera le modèle el-Born 100 % électrique sous la bannière CUPRA.

« La CUPRA el-Born possède tous les gènes de la marque CUPRA et elle est la preuve concrète que performances et électrification constituent une excellente association. Elle nous permettra de franchir une étape importante dans l’ère de l’électrification, d’étendre nos ventes et d’accroître notre marge », explique Wayne Griffiths.

La CUPRA el-Born a été entièrement conçue et développée à Barcelone. Et comme prévu, elle sera produite à Zwickau, en Allemagne, sur la plate-forme MEB. La el-Born arrivera sur le marché en 2021.

Wayne Griffiths souligne encore que « le lancement de la marque CUPRA voici deux ans a été un grand succès. Les perturbations rencontrées par l’industrie automobile constituent une occasion idéale pour l’émergence de nouvelles marques comme CUPRA. Nous pensons que le potentiel de CUPRA est tellement important que nous pourrions atteindre 1 milliard d’euros de recettes lorsque l’intégralité de la gamme sera disponible sur le marché. »

Le CEO de CUPRA s’est aussi exprimé sur le Formentor : « Ce modèle représente la prochaine étape de l’élargissement de la gamme CUPRA et marque une nouvelle phase dans l’essor de la marque, nous permettant d’accéder à un nouveau marché. C’est un tournant dans notre quête visant à séduire les amateurs d’automobile partout dans le monde. »

Un optimisme modéré pour le second semestre 

Le président de SEAT, Carsten Isensee, a également fait le point sur les six premiers mois de l’année, une période marquée par le coronavirus : « Le premier semestre a certainement été l’un des plus éprouvants de l’histoire de SEAT. Nous nous attendions à des exercices 2020 et 2021 difficiles et nous devons désormais ajouter l’impact très sérieux de la COVID-19 sur l’industrie automobile. » Par ailleurs, Carsten Isensee a exprimé un optimisme modéré quant à l’évolution de l’activité dans les mois à venir : « Ces dernières semaines, nous avons commencé à voir une légère amélioration avec la relance de l’activité. Nous sommes confiants et pensons que nous connaîtrons une reprise, du moins partielle, lors du second semestre 2020. »

Au niveau industriel, l’usine SEAT de Martorell est quasiment revenue au niveau de la production d’avant la pandémie, produisant aujourd’hui quelque 1 900 unités quotidiennement. Les usines de Barcelone et Componentes sont également proches des volumes précoronavirus. Pour l’usine de Martorell, le second semestre sera marqué par le début de la production du nouveau Formentor, le premier modèle 100 % CUPRA, et de la nouvelle Leon hybride rechargeable. Les deux modèles seront assemblés sur la ligne 2 de l’usine de Martorell, qui a entamé cette année la production de la quatrième génération de Leon.

SEAT MÓ lance un nouveau service d’abonnement à Barcelone

Au-delà de ses modèles à quatre roues, la marque SEAT se prépare également à proposer des solutions à deux roues avec SEAT MÓ, une nouvelle marque consacrée à la micromobilité et intégrée à la structure SEAT. Le voile a été levé sur SEAT MÓ voici trois semaines, avec deux nouveaux produits : les deux-roues 100 % électriques SEAT MÓ eScooter 125 et SEAT MÓ eKickScooter 65.

Dès aujourd’hui, SEAT MÓ propose une nouvelle formule d’abonnement à Barcelone, proposant un service de mobilité tout compris permettant de disposer d’une SEAT MÓ eScooter 125 entièrement électrique sur une base quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle (incluant la maintenance, l’assurance et la recharge) sans engagement de permanence, pour 149 €/mois à partir d’une location de trois mois. SEAT MÓ lancera également un service de partage de ces scooters dans les semaines à venir à Barcelone.