BE/FR

L’Espagne, futur centre de la mobilité électrique.

Vendredi dernier, S. M. le roi Felipe VI et le premier ministre espagnol, M. Pedro Sánchez, ont visité le siège de SEAT S.A. à Martorell dans le cadre du 70e anniversaire de l’entreprise. Ils étaient accompagnés par Herbert Diess, président du conseil de surveillance de SEAT et CEO du Groupe Volkswagen, Wayne Griffiths, président de SEAT S.A., Reyes Maroto,  ministre de l’Industrie,  et Stefan Piëch ainsi que Mark Porsche, membres du comité de direction de SEAT.

Nous avons commémoré notre 70e anniversaire au siège de SEAT avec des plans d’avenir en matière de mobilité électrique.

Durant cette visite, le Groupe Volkswagen, SEAT S.A. et le gouvernement espagnol ont souligné leur vision commune de la transformation durable de l’industrie automobile. Le Groupe Volkswagen et SEAT S.A. entendent collaborer afin de transformer les infrastructures industrielles et l’écosystème de la mobilité électrique, mais aussi d’accélérer la reprise économique du pays. L’an dernier, l’entreprise avait déjà annoncé un plan d’investissement de 5 milliards d’euros pour la mobilité électrique d’ici 2025.

Un projet a été mis en route afin d’accélérer le développement d’un écosystème de la mobilité électrique. Mené par le Groupe Volkswagen et SEAT S.A, il constituera un moteur pour de grandes et moyennes entreprises, avec la collaboration d’organisations clés issues de différents secteurs, comme Iberdrola dans l’industrie énergétique, Telefónica dans le domaine des télécommunications, CaixaBank dans le secteur financier, le centre de technologies Asti, ou encore d’importants fournisseurs du secteur automobile, comme Gestamp ou Antolín. Cette ambitieuse initiative conjointe et visionnaire présente un très grand potentiel de création d’emplois, spécialement pour les jeunes.

L’Espagne pourrait devenir un centre de la mobilité électrique en Europe

Étant donné qu’elle possède la deuxième plus grande industrie automobile d’Europe, l’Espagne détient une grande responsabilité dans la capacité d’atteindre les objectifs du Pacte vert pour l’Europe d’ici 2030. Dans ce cadre, il sera essentiel pour l’Espagne d’accélérer la création d’un écosystème pour les véhicules électriques, de stimuler la demande et de développer des infrastructures de recharge publiques. La vision commune future intègre donc tant la production locale de véhicules électriques compacts au sein de l’usine de Martorell que la production locale de cellules et de modules de batterie.

« L’Espagne peut devenir un centre de la mobilité électrique en Europe. Nous partageons la vision du gouvernement espagnol en matière de transformation de l’industrie automobile. La modernisation des structures industrielles et la création d’emplois pérennes peuvent constituer un puissant schéma directeur pour toute la région. Nous espérons que la Commission européenne aura la volonté politique de laisser ce projet phare d’une importance historique pour l’Espagne devenir réalité », a déclaré Herbert Diess, CEO du Groupe Volkswagen et président du comité de direction de SEAT S.A.

« Voici 70 ans, nous avons offert des roues à ce pays. Aujourd’hui, notre ambition est de mettre l’Espagne sur la voie de la mobilité électrique. Pour y parvenir, toutes les parties concernées en ont convenu, l’Espagne doit développer et mettre en place des infrastructures de recharge plus étendues sur l’ensemble du territoire et stimuler la demande par le biais d’incitants. L’Espagne doit sauter dans le train de l’électrification », a ajouté Wayne Griffiths, président de SEAT S.A.

Un regard sur le futur de SEAT S.A.

Durant la visite, S. M. le roi et le premier ministre ont visité le centre de design, ou Design Centre, de SEAT, une plaque tournante unique dans le sud de l’Europe, où l’entreprise imagine les nouveaux modèles SEAT et CUPRA. Vice-président de SEAT S.A. responsable de la recherche et du développement, Werner Tietz a dévoilé aux autorités les nouveaux modèles que les deux marques lanceront dans les années à venir. S. M. le roi Felipe VI et M. Pedro Sánchez ont également été informés du plan d’investissement que l’entreprise déploiera d’ici 2025.

Ensuite, ils ont poursuivi la visite au cœur du pôle industriel de Martorell pour découvrir la ligne de production n° 2. Ils ont pu y voir comment l’entreprise a entamé la transformation vers l’électrification, avec la production des premiers modèles hybrides rechargeables de l’histoire de l’entreprise, les SEAT Leon et CUPRA Leon, rejointes depuis quelques semaines par la CUPRA Formentor e-HYBRID.

Les autorités se sont ensuite rendues au CUPRA Garage, les bureaux de la marque, qui ont été inaugurés en février 2020. Elles ont pu y faire la connaissance de quelques-uns des modèles électrifiés commercialisés par l’entreprise et les variantes hybrides rechargeables de la famille Leon, du Tarraco et de la CUPRA Formentor, mais aussi le MÓ eScooter 125, le premier deux-roues électrique de l’histoire de SEAT.