2019.0.14.0 BE/FR

Une journée avec une trottinette électrique

  • 60 % de tous les trajets effectués en voiture font moins de 8 kilomètres et les trottinettes électriques sont une solution de plus en plus prisée dans les zones urbaines
  • Elles sont maintenant largement utilisées comme moyen de transport dans des villes telles que Paris, Berlin, Barcelone ou Madrid
  • Les utilisateurs de la SEAT eXS KickScooter gagnent du temps et de l’argent grâce à cette nouvelle forme de transport privé

La mobilité urbaine est en profonde mutation. Aujourd’hui, 60 % des déplacements font moins de 8 kilomètres et un nombre croissant de personnes choisissent de combiner différents modes de transport avec des solutions de mobilité privées telles que les trottinettes électriques et les skateboards. Dans de grandes villes comme Paris, Berlin, Barcelone ou Madrid, ces moyens de transport sont déjà courants dans les rues. Rien qu’en Espagne, leur nombre est estimé à plus de 26 000.

Il y a quatre mois, Jairo Borox, chef pâtissier, a ajouté une SEAT eXS KickScooter à sa routine quotidienne. Il l'utilise pour parcourir plus de 400 kilomètres par mois et économise ainsi 60 euros de transport. Voici comment se déroule sa journée avec sa trottinette électrique.

5 h 30. Une heure de sommeil en plus. Jairo doit se lever tôt pour son travail. C’est l’heure à laquelle il quitte son domicile de L’Hospitalet de Llobregat, au sud-ouest de Barcelone, et enfourche sa trottinette pour effectuer les deux kilomètres qui le séparent de la gare. Il attrape le train de 5 h 38 vers Sant Boi de Llobregat (Barcelone), où se trouve son atelier. Avant, il prenait un bus pour effectuer l’intégralité du trajet et devait le prendre à 5 h du matin. « Grâce à ma trottinette, je peux dormir une heure en plus, ce qui est non négligeable lorsque vous devez vous lever aussi tôt », indique-t-il.

6 h 15. Au boulot en trottinette. La trottinette électrique de Jairo parcourt les 3 kilomètres entre la gare et son atelier, où il enfile son tablier de chef chocolatier pour commencer à préparer toutes sortes de douceurs à base de chocolat.

11 h 00. La trottinette reprend du service. Jairo doit à présent amener tous ses chocolats et autres préparations dans son magasin à Barcelone afin de proposer ses créations fraîchement confectionnées à ses clients. Il prend le train, car le magasin est situé à 17 kilomètres, mais la trottinette se révèle être à nouveau le moyen le plus rapide pour rejoindre la gare. « Un des principaux avantages à combiner ces moyens de transport est que vous n’avez pas de surprises. Tous mes temps de trajet sont calculés à la minute près », explique Jairo.

11 h 45. La solution parfaite pour les villes. Jairo descend du train au dernier arrêt, Francia Station. La pâtisserie se trouve à 400 mètres à peine, dans le quartier branché d’El Born. En trottinette, deux minutes suffisent pour y arriver. « De nombreuses villes sont aménagées pour les trottinettes. D’autres s’y emploient pour rendre la circulation en trottinette plus facile et plus sûre partout », déclare-t-il.

14 h. L’idéal pour les courtes distances. Après le travail, il reste souvent à Barcelone pour dîner avec des amis. « J’aime la flexibilité qu’elle me donne. Il faut à peine quelques minutes pour couvrir de courtes distances. En plus, vous pouvez la plier et l’emporter où vous voulez. »

16 h. De retour à la maison. Après le repas, Jairo reprend le métro vers L’Hospitalet de Llobregat. Puis, il remonte sur sa trottinette pour rentrer chez lui. Il y a moins d’un kilomètre qu’il avale en deux minutes environ.

20 h. La trottinette prend aussi la voiture. Le vendredi soir et le week-end, Jairo sort manger et passer un bon moment avec ses amis à Barcelone. Il roule jusqu’à l’un des parkings de délestage à l’entrée de la ville et sort sa SEAT eXS KickScooter de sa voiture pour se rendre au point de rendez-vous. « Ainsi, je ne dois plus tourner à la recherche d’une place de parking et j’évite aussi de payer pour me garer. »