2020.0.13.2 BE/FR

Padel - la nouvelle vague 

A mi-chemin entre le tennis et le squash, le padel attire de plus en plus de personnes grâce à sa simplicité et son caractère convivial. Enjoy vous dit tout sur ce nouveau phénomène sportif.

C’est au Mexique, durant les années 60, que tout a commencé. Résidant à Acapulco, Enrique Corcuera décide de construire un court de tennis dans sa propriété. Problème : cette dernière est trop petite pour l’accueillir. Plutôt têtu, ce mexicain décide alors de réduire les dimensions du terrain à 20 m sur 10. Autre particularité, ses limites sont déterminées par les murs d’enceinte de la propriété. Pour éviter que les balles n’atterrissent chez ses voisins, Corcuera décide de jouer avec des battes plates en bois, plutôt qu’avec des raquettes.

En 1974, ce dernier reçoit la visite d’un ami espagnol, Alfonso de Hohenlohe, qui est séduit par ce tennis peu orthodoxe. Au point même qu’il nourrit l’idée de ramener le concept chez lui, à Marbella. Hohenlohe développe des règles et construit les deux premiers terrains dans sa ville. Dans un premier temps, son nouveau sport séduit un public issu de la haute société locale. Mais très vite, le padel (de l’espagnol pàdel, « pagaie ») se répand comme une trainée de poudre en Espagne et en Argentine, où un ami de Hohenlohe a importé ce sport.

Des règles simples

De nos jours, le padel se joue avec des raquettes dont les cordages sont remplacés par un tamis rempli de mousse. Par sécurité, l’extrémité du manche est pourvue d’un cordon que le joueur passe autour de son poignet pour éviter les accidents lors d’échanges musclés. Car à la grande différence du tennis, le padel se joue exclusivement en double, sur un terrain plus exigu. Le service est croisé et se fait à la cuillère (la balle ne doit pas dépasser la ceinture). Durant les échanges, la balle (plus petite et rebondissant moins) peut rebondir n’importe où après avoir touché le sol, comme dans le squash. Véritable mélange de plusieurs disciplines avec tout de même certaines règles qui lui sont propres, le padel plait par sa simplicité et son jeu extrêmement rapide véritablement défoulant : un bon moyen d’oublier les soucis de la vie quotidienne !

Abordable

En Belgique, la pratique du padel a commencé en 1992, date à laquelle des passionnés ont créé les deux premiers terrains, à Anderlecht. Très vite, une fédération belge a été créée (il y en a 3 aujourd’hui !) et quatre ans plus tard, la Belgique était représentée aux championnats mondiaux à Madrid. Pourtant, ce n’est qu’en 2010-2012 que la discipline a réellement connu un « boum » pour se répandre dans le pays comme une trainée de poudre. Aujourd’hui, notre pays compte de nombreux pratiquants attirés par le caractère ludique de ce sport et son caractère bon marché. La location d’un terrain n’est pas onéreuse (comptez environ 40€/heure, voire moins) et l’on trouve des raquettes dans des grandes surfaces pour moins de 20 € !

CUPRA, partenaire officiel

Depuis 2019, CUPRA est sponsor officiel du World Padel Tour et compte quatre joueurs espagnols renommés comme ambassadeurs. CUPRA étant déjà présent sur six épreuves du championnat en 2019, la marque est devenue le sponsor principal en 2020 et 2021. Porteurs de valeurs communes que sont la performance et la sophistication, CUPRA et le World Padel Tour unissent leurs forces en Europe dans un partenariat qui promet d’être haut en couleurs !